Le début de quelque chose : Québec

Canada - Journal de bord

Publié le Thu Feb 11 21:16:58 CET 2016 par :

jimmylulz

Baroudeur, routard , ascendant Sport, sensation

Promeneur en sandales

Faut bien commencer quelque part en histoire. Du coup on va sfaire un petit essai qui, je l'espère, vous donnera envie de visiter cette petite bourgade pas si petite qu'est Québec.

Le début de quelque chose : Québec

Salute,

 

après une certaine pause dans la "zone de confort", je m'y remets, aux voyages. Et pour ça, rien de mieux qu'un mini-trip à Québec avec mes amis tout en commençant à mettre tout ça sur papier. J'en profite pour vous dire que ce site sera pas mal un journal de bord pour moi, qui je l'espère vous fera plaisir à lire.

 

Il est 6h du mat', ma soeur de passage à Montréal -encore victime du décalage horaire- comprend pas bien ce qui se passe. On se dépêche d'aller récupérer la voiture de location pour faire le voyage de 3h qui nous sépare de Québec ville, 2h si vous roulez comme moi ce qui est pas bien du tout hein. J'empare le volant de la mini cooper britannique -qui, à ma défense, était la moins cher- ça casse un peu le mythe du keupon mais niveau swag ya de quoi faire, surtout avec du macklemore.

 

Après un périple assez fatiguant parsemé de verglas et de blizzard, nous voyons enfin la ville au loin. Et que serait la visite d'une ville sans le passage en voiture sous un pont ayant une vue incroyable ? Parce que là, y avait ça.
Un pont incroyable accoudé à un immense pont en acier désaffecté laissant entrevoir un fjord où les glaces sillonnent le courant et où les constructions humaines se fondent dans le décors, comme dans un film sur le grand Nord. Tout pareil jte dis.

Après ce petit moment fort agréable, nous nous mettons à traverser la cité pour rejoindre notre objectif : la vieille ville. Nous passons donc dans les rues d'une ville ressemblant plus à un village si on omet le centre des affaires, pas d'immeubles mais des maisons espacées les unes des autres dans des rues interminables.

 

Voilà, on y est, on peut le comprendre aux habitations rappelant l'architecture européenne, une espèce de bourgade tout en verticalité entouré de fortifications, rappelant Bruges ou les ruelles londoniennes d'Harry Potter.

 

Bon, là on arrive à quelque chose que je hais par dessus tout, la bourgade est investie par les boutiques de souvenirs en tout genre. Bref, nous rejoignons tout de même nos amis de l'autre voiture pour un brunch puis partons pour une balade par la suite, après un bon bol de café au lait :3

Là c'est la découverte, allant du souffleur de verre que l'on peut voir travailler derrière une vitre ne retenant qu'à peine la chaleur des fourneaux, jusqu'aux toboggans de glace que nous nous empressons "d'emprunter" aux enfants des alentours pour ensuite regarder le fjord et les glaces faire leur chemin assit sur un canon désaffecté. La journée fut sportive et à la fois reposante.

Faut dire que la descente de luge sur une piste d'au moins 200m n'était pas si facile à obtenir. Fallait tout de même récupérer la luge de 2m de long en bas et la ramener jusqu'en haut de la pente, mais ça passe dans la mesure où on essayait de faire du skate avec sur le plat, ça occupe et ça réchauffe. Pis ça vaut pas mal le coup la descente, surtout quand tu fais la course avec ton pote qui essaye de te ralentir en te tenant depuis l'autre luge. (j'ai gagné)

 

Pour finir, on est allé au fort, plus haut, en passant à côté d'un château à l'architecture assez incroyable, mélange de donjon allemand et d'hôtel transylvanien veillant sur toute la ville. Le fort, qui n'aura pas servi à grand chose face à ces maudits anglais (sans offense :v), est, lui, en train de veiller sur le fjord. Ce qui m'a permit d'essayer de me mouvoir comme les pingouins sur les pentes enneigées ; jvous le dis tout de suite, ça marche pas. Pour me consoler de ce plat assez douloureux, nous avons longé le fort depuis le haut des murailles pour nous retrouver à nouveau en ville. Merde, il fait déjà nuit, il est temps pour une bière (sauf moi pauvre conducteur que je suis). Et jvous le dis tout de suite, faut les trouver les petits pubs parmi les boutiques de souvenirs mais jvous rassure, yen a quelques uns camouflés et ça vaut le coup!

 

Puis après avoir demandé un café en bar -une épreuve difficile pour moi- fût l'heure de rentrer avec une journée pleine de souvenirs, d'images et d'inspiration me rappelant qu'il est temps de reprendre les voyages. Une journée remplie et qui valait le coup pour l'enfant que je suis.

 

Voili voilou, je vous laisse, en espérant vous raconter d'autres histoires très bientôt et que mon style d'écriture vous conviendra ou s'améliorera avec le temps afin de vous donner le goût de continuer (;

 

Bisoux coeur coeur

 

Philippe Cervoni a.k.a Jimmy-

Connectez-vous pour laisser un commentaire.

À LIRE dans la tribune Inspirations & Découvertes