Attaque de papilles.

États-Unis - Plaisir des papilles

Publié le Mon Jun 25 16:55:21 CEST 2012 par :

misstrip

Baroudeur, routard , ascendant Rando, trek, nature

Rédacteur

C’est l’histoire d’un plantage gustatif mémorable, qui a laissé sur le carreau quelques papilles.

Attaque de papilles.

DIMANCHE 10 JUIN 2013, nous voici dans la mythique Harlem, une bonne heure et demie avant l’office religieux de 11h00, où nous devons nous adonner à l'un des plaisirs incontournable de New-York : la découverte du gospel.

Après avoir repéré les lieux, nous voilà partis à la recherche d’un diner pour déguster un savoureux petit déjeuner. A première vue, tout est fermé. Nous allons peut-être devoir nous « contenter » d’une petite guitoune pas très ragoutante repérée à la sortie du métro.

Finalement, nous apercevons à un angle de rues :  « Le roi du Pancake » . Nous décidons, d’un regard complice et gourmand, d’y faire une petite escale.

Une carte bien fournie

Premier constat, l’enseigne n’est pas trompeuse. Si l’intérieur de ce restaurant ressemble plus à une cafétéria d’autoroute, la carte donne le tournis, surtout quand on est à jeûn. Des pancakes en veux tu en voilà : des simples, doubles, triples, natures, nappés, noyés, au fruits rouges, à la banane, à la fraise, à tout, servis avec tout, des œufs brouillés, simples, doubles, agrémentés de bacon, de saucisses, de brioches perdues, des gauffres … la to-ta-le.

Je ne sais pas, par où commencer. Je voulais juste un petit déjeuner, de quoi bien commencer la journée en toute légèreté.

Je cherche dans tout le menu ce qui pourrait se rapprocher de mon envie.  Je m’égare dans les  pages plastifiées un peu collantes, les illustrations alléchantes, reviens en arrière, me fie au prix, puis au nombre de calories (assez inquiétant pour certaines propositions d’ailleurs, Monsieur le clown burger, tu peux aller te démaquiller) .. 

Finalement, pour un peu moins de 10 $, j’opte pour 2 œufs brouillés, 2 tranches de bacon et 2 saucisses, 2 pancakes « comme dans les séries », c’est-à-dire, avec quelques myrtilles déposées sur le dessus, rien d’autre. Bien entendu, le tout arrosé de café « refillable ».

Après une éternité pour mon estomac, la serveuse finit par apporter le plat tant convoité.

Une assiette pleine de surprises

Il doit y avoir une erreur sur les pancakes. Ils arrivent dans une assiette, l’un sur l’autre, recouverts d’un cône de chantilly façon glace italienne, agrémentés de quelques fraises vraiment rouges (trop ?), elles-mêmes nappées d’un coulis très liquide et rose, le tout surmonté d’une boule jaune. Une belle petite pièce montée donc.

Là, tout s’accélère, je souris, bavouille, me saisis de ma petite cuillère, je n’entends plus rien autour de moi, j’ai à peine le temps de  m’écrier la salive aux coins des lèvres «  oh … chouette … une boule de glaçe » que je plonge la cuillère dans ladite boule, la porte à ma bouche et … et là … oui et là ?

Et bien et là, mes papilles s’étonnent de l’absence de contact froid. J'esquisse un regard de détresse à mon compagnon de voyage.

Mes papilles sont en pleine analyse, ce n’est pas froid, ce n’est pas sucré non plus, pourtant ça fond, mais ce n’est pas salé. Un regard interrogateur sur l’assiette complète le bilan. Le diagnostic tombe, c’est du beurre.

Rejet immédiat de la substance dans une serviette.  Pourquoi servir du beurre déguisé en boule de glaçe à la vanille ?


C’est la deuxième fois que mes yeux trompent mes papilles, et ça fait mal. La première c’était en Grande-Bretagne, un gâteau de viande de foie s’était déguisé en muffin au chocolat. Je vous passe les détails, la fin de l’histoire est la même.

Pour finir cette anecdote riche en calorie, sachez que j’ai dégagé les pancakes de tout ce surplus comme les archéologues déterrent un trésor. Avec minutie et envie. Puis j’ai fini mon assiette. Enfin mes assiettes.

Ps : concernant le gospel, bien qu’étant à l’heure, contre toute attente après un tel festin, nous nous sommes fait refouler pour cause de port non réglementaire de chaussures ouvertes...  

Connectez-vous pour laisser un commentaire.
annick, le Thu Aug 01 21:52:20 CEST 2013 J'adore les exploits culinaires en général, étant moi même friande de ce genre de test, mais cette boule de beurre terriblement écœurante que je n'ai pas encore rencontrée au pays d l'oncle Sam.. faudra que j'y retourne (whouai l'excuse!!) ... ...merci pour ce texte

À LA UNE : l'article de misstrip

À LIRE dans la tribune Immersion & Rencontres